Acheter sans comptant
14 août 2014

Acheter sans comptant

Financement immobilier

Une technique plutôt simple.

 

En tant qu’investisseur de l’immobilier, acheter sans comptant un ou des immeubles est entièrement d’ordre légal, à condition d’être bien informé sur le sujet. D’ailleurs, il y a quelques années, un prêteur offrait un produit permettant d’obtenir un prêt hypothécaire à 107% du prix payé, en autant que la valeur marchande de l’immeuble le justifiait et que le type d’immeuble correspondait aux critères d’admissibilité du prêteur. Malheureusement, ce produit n’est plus disponible aujourd’hui.

 

Mais rassurez-vous! Il existe plusieurs autres alternatives afin d’acheter sans comptant un immeuble et ce, en toute légalité. Tout dépend de vos connaissances et de votre créativité !

 

Voici une technique des plus simplistes mais combien utilisées par plusieurs propriétaires de maisons unifamiliales.

 

Il suffit de faire l’acquisition d’une résidence par le biais de la SCHL, la Société Canadienne d’Hypothèque et de Logements et d’obtenir un financement à 95 %.

 

La mise de fond déboursée sera alors de 5 %. Il vous suffit ensuite de choisir une institution financière qui offre la remise en espèce de 5% moyennant un taux d’intérêt plus élevé. Évidemment, l’institution financière ne vous remettra pas un 5% du prêt accordé sans rien demander en retour.

 

Les banques font rarement des cadeaux ! Avec cette technique toute simple, il ne vous suffit que d’avoir, depuis 3 mois dans votre compte, l’équivalent du 5% de mise de fond requis. Vous pourrez ensuite le récupérer presqu’en totalité chez le notaire. C’est tout simple, il vous suffit d’être au courant!

 

Vous voilà mieux outillé pour acheter sans comptant vos premières acquisitions. Il va de soi qu’il existe une multitude d’autres techniques tout à fait légales qui vous permettront d’acheter plusieurs immeubles par année et ainsi progresser rapidement dans le monde de l’immobilier, à condition bien sûre de trouver des aubaines.

 

Finalement, rappelez-vous que lorsque vous trouvez une aubaine, il est relativement facile de trouver du financement à 100 %.

Il n’en tient qu’à vous d’oser…en toute légalité!

 

Bon financement créatif à tous et à toutes.

 

Yvan Cournoyer,
Vice-président directeur général

 

Vous avez aimé cet article?

Vous aimerez aussi: Être investisseur sans être un courtier immobilier

Partager