Héberger des sinistrés avec Sinistar
12 novembre 2021

Héberger des sinistrés avec Sinistar

Plateforme de location

Saviez-vous que vous pouvez louer votre logement à des compagnies d’assurance pour héberger des sinistrés? Depuis quelques années, c’est encore plus facile grâce à Sinistar, une jeune pousse québécoise qui réinvente le service de re-localisation après sinistre.

Sinistar, c’est la plus grande communauté d’hôtes pour sinistrés au Québec. Avec sa plateforme en ligne, l’entreprise mène une véritable révolution dans le marché hermétique de l’hébergement temporaire pour sinistrés.

Un marché en transformation

Il y a tout juste quelques années, seule une poignée de grands propriétaires avaient accès aux contrats des compagnies d’assurance pour reloger les sinistrés. Ces derniers pouvaient alors se retrouver à des kilomètres de chez eux, souvent dans des tours d’appartements.

Mais c’est en train de changer grâce à Sinistar. La plateforme d’hébergement temporaire pour sinistrés démocratise l’accès aux lucratifs contrats de re-localisation. Comment? En donnant la possibilité aux membres du public d’offrir leur logement aux compagnies d’assurance. Et ainsi, d’aider des sinistrés en leur fournissant un toit.

Ces derniers gagnent aussi au change. Car ils ont maintenant accès à des logements qui répondent à leurs besoins, le plus près possible du lieu du sinistre.

Un pari gagnant

« Dernièrement, j’ai loué mon logement à une compagnie d’assurance par l’entremise de Sinistar. Le contrat s’élevait à 2800 $/mois pour 4 mois. Puis, l’expert en sinistre au dossier a demandé une prolongation de 1 mois et 15 jours en raison de retards de construction au domicile de l’assuré. J’ai donc empoché plus de 15 000 $ en moins de 6 mois. C’est autant que ce que je gagnais avec Airbnb, et pour beaucoup moins de travail. »

Contrairement aux touristes, les sinistrés restent plus longtemps dans leur logement temporaire. Plus de 30 jours, dans la majorité des cas. Ils sont respectueux de l’espace et ont très peu tendance à être « sur le party ».

Car héberger une famille sinistrée, c’est rendre service à des voisins ou à des membres de votre communauté. Vous leur offrez une stabilité et un semblant de vie normale dans un moment de grande détresse. Et cela, ils ne sont pas près de l’oublier.

« Dernièrement, j’ai loué mon logement à une compagnie d’assurance par l’entremise de Sinistar. Le contrat s’élevait à 2800 $/mois pour 4 mois. Puis, l’expert en sinistre au dossier a demandé une prolongation de 1 mois et 15 jours en raison de retards de construction au domicile de l’assuré. J’ai donc empoché plus de 15 000 $ en moins de 6 mois. C’est autant que ce que je gagnais avec Airbnb, et pour beaucoup moins de travail. »

Contrairement aux touristes, les sinistrés restent plus longtemps dans leur logement temporaire. Plus de 30 jours, dans la majorité des cas. Ils sont respectueux de l’espace et ont très peu tendance à être « sur le party ».

Car héberger une famille sinistrée, c’est rendre service à des voisins ou à des membres de votre communauté. Vous leur offrez une stabilité et un semblant de vie normale dans un moment de grande détresse. Et cela, ils ne sont pas près de l’oublier.

Le fonctionnement

Les hôtes Sinistar affichent leur logement sur la plateforme de l’entreprise. Puis, ils reçoivent des offres ciblées de compagnies d’assurance qui cherchent à reloger des sinistrés.

Supposons que l’une d’elles cherche un logement de 2 chambres dans Rosemont. Elle souhaite reloger une famille sinistrée pendant 3 mois, le temps de terminer les travaux à leur domicile. La compagnie ou l’assuré publie son besoin sur le site de Sinistar. Puis, tous les propriétaires de logements de 2 chambres à Rosemont reçoivent le détail de la demande.

Chaque fois, les hôtes peuvent choisir d’envoyer une soumission pour héberger le sinistré. Ou encore, indiquer que leur logement est indisponible. L’important est de réagir pour garder un profil actif. Si leur soumission est acceptée, les hôtes reçoivent leur paiement de 2 à 7 jours après l’arrivée des sinistrés dans leur logement. Le paiement est garanti par la compagnie d’assurance.

Un service gratuit

Sinistar est complètement gratuit pour les hôtes. Contrairement à d’autres plateformes d’économie du partage, celle-ci ne prend pas de marge sur vos revenus.

Alors, qui paye pour le service? Les compagnies d’assurance, tout simplement.

Une tranquillité d’esprit

Avec Sinistar, vous n’êtes pas laissé à vous-même en cas de problème. L’entreprise offre un service de médiation pour les conflits, les bris ou les vols. Vous n’avez donc pas à transiger vous-même avec les sinistrés.

Sinistar planche aussi sur une assurance dommages pour les hôtes similaire à celle offerte par Airbnb. Restez à l’affût pour les détails!

Devenir hôte Sinistar

Proposer votre logement sur Sinistar.ca est facile et rapide. Vous n’avez qu’à vous rendre dans la section « Devenir hôte », où vous serez invité à vous créer un compte. Vous pouvez ensuite publier votre logement en moins de 8 minutes.

L’équipe de Sinistar examine votre offre pour voir si elle répond aux critères. Cela prend environ 2 jours ouvrables. Une fois votre logement approuvé, il ne vous reste plus qu’à soumissionner aux appels d’offres!

Après chaque séjour dans votre logement, les sinistrés sont invités à évaluer leur expérience. Leur rétroaction sert à bâtir votre cote d’hôte. Plus elle est élevée, plus l’algorithme met votre profil de l’avant auprès des compagnies d’assurance.

Si vous avez déjà une bonne réputation d’hôte sur d’autres plateformes, Sinistar en tient compte. Son système de vérification multiplateforme identifie les hôtes établis à l’aide d’un crochet bleu. Il indique aux compagnies d’assurance que vous êtes digne de confiance.

Créez votre compte dès aujourd’hui et faites partie de la communauté Sinistar.

https://sinistar.ca/

Partager