Intervenir avant la reprise bancaire
18 février 2015

Intervenir avant la reprise bancaire

Vidéos sur l'immobilier

Pourquoi ne pas intervenir lors du préavis d’exercice?

 

La reprise bancaire peut être causée par une panoplie de facteurs possibles. La société dans laquelle nous vivons, plusieurs situations d’échecs financiers peuvent subvenir. Comme dans bien des foyers québécois, les salaires ne suivent pas nécessairement l’augmentation du coût de la vie, ce qui pourrait occasionner la saisie d’une propriété.

 

Mais malheureusement, bien d’autres raisons peuvent être la cause d’une reprise bancaire.

 

En voici quelques exemples:

  • Les séparations et/ou les divorces;
  • Les successions, qui mènent trop souvent les familles dans la discorde;
  • Des mésententes entre associés;
  • Des propriétaires ayant des troubles financiers dans leurs entreprises et dont les profits ne suffisent plus à payer les hypothèques (résidence et commerce);
  • Des cas de maladies qui nécessitent un arrêt de travail prolongé ou pire encore, l’impossibilité d’espérer un retour à l’emploi;
  • Des pertes d’emplois, mises à pied, coupures, etc.

 

Dans tous ces exemples, dès que l’hypothèque accuse un retard suffisant, l’institution financière envoie un préavis d’exercice au propriétaire afin qu’il rectifie rapidement la situation, sans quoi il sera contraint de vivre sa perte en faisant face à une reprise bancaire.

 

Et vous, quel est votre rôle en tant qu’investisseur immobilier dans un contexte de reprise bancaire?

 

Dans cette vidéo, Jacques Lépine, ce grand investisseur immobilier de Montréal, vous parle avec une grande conviction des énormes possibilités de gains à faire en achetant une propriété qui fait face à une malencontreuse reprise bancaire.

 

Mais ce n’est pas tout! Imaginez un peu si en plus de faire des profits considérables, vous pourriez être en mesure de venir en aide à certains de ces propriétaires se trouvant dans une fâcheuse situation financière!

 

Et bien dans certains cas, il est possible d’intervenir avant la reprise bancaire c’est-à-dire, pendant le processus de préavis d’exercice. Certains d’entre eux accepteront de vendre pendant qu’ils sont encore propriétaires, ce qui pourrait les aider à protéger leurs crédits.

 

Découvrez ici, avec M. Lépine, quelques étapes à suivre dans l’achat d’une « propriété en détresse ».

 
 

 Vous avez aimé cet article?

Vous aimerez aussi:  Travailler en partenariat

 

Afin d’approfondir vos connaissances, le club d’investisseurs immobiliers du Québec (CIIQ) suggère d’excellentes formations dirigées par Monsieur Jacques Lépine et Yvan Cournoyer

Programme de coaching et mentorat

 

Partager